En premier lieu, je suis incapable de me souvenir comment à débuté mon amour pour les livres et pourtant, il me reste tant de choses en mémoire… 


Je partage cette passion pour la littérature avec ma grand-mère et ma petite soeur. Par ailleurs, je me souviens encore de mes grands-parents qui chaque mois m’achetaient des romans d’une collection France-Loisirs.  Je notais la date à l’intérieur comme si c’était un détail précieux. J’adorais me plonger dans ces écrits et appeler ma grand-mère trois jours après pour lui dire que j’avais fini ma lecture. Le but était de faire un debrief de cette histoire. J’ai toujours aimé ces moments hors du temps rien qu’à nous. 


Et puis j’ai laissé moins de place à la lecture dans ma vie en grandissant, je voulais découvrir le monde autrement… J’ai bridé mon imagination pour rester simple, je voulais me fondre dans la masse et devenir « tout le monde ». 


Pendant des années, je n’ai lu que des romances pour jeunes adultes, j’avais besoin de ressentir parce que d’après moi, c’est dans la romance qu’on éprouve le plus de sentiments… Ce genre littéraire qui sait nous rendre vivant quand notre monde nous semble terne.

 


Puis c’est en seconde en réalisant une super rencontre que j’ai découvert la plume de Musso, en l’espace de 6 mois j’avais déjà lu ses romans, à cette époque c’était la sortie de central park alors comme vous dire que depuis je n’ai plus lâché les livres. 


Mes mois sont fluctuants, je peux lire trente livres en un mois puis deux le suivant. Je ne veux plus me brider et surtout, j’ai appris à m’écouter. Je dirais que dans un sens mon rapport à la lecture m’a permis de devenir celle que je suis. Néanmoins, c’est aussi cela qui me fait idéaliser beaucoup de choses.
 
En fin de compte, la lecture ce n’est pas lire deux cents romans par an, c’est aimé ce qu’on tient entre les mains. Ressentir, s’évader… Je ne me vois pas vieillir sans une immense bibliothèque chez moi et pourtant, je peux me passer de lecture pendant plusieurs semaines. La lecture aide à s’ouvrir et je pense qu’elle joue un grand rôle dans ce que nous sommes aujourd’hui… 

 
Je ne sais pas vous, mais je suis dans ma meilleure vie !

 

Et vous, votre rapport à la lecture ?

Un commentaire sur “Billet d’humeur #1 : Mon rapport à la lecture”

  1. Moi c’est en premier ma maman qui m’a donné le goût de la lecture.
    Je suis comme toi, je lis beaucoup de romance,cela me fait m’évadée et rêver que de belles histoires peuvent arriver.
    Niveau lecture, je peux passer plusieurs semaines sans lire un livre, ou bien en lire 2 ou 3 dans le weekend, cela dépend de mon humeur et de ce que je fait qui m’occupe ou pas.
    j’en ai fait un article sur mon blog
    https://www.lemondedecallistta.fr/qui-ma-donne-le-gout-de-la-lecture/

Laisser un commentaire