Genre : Science-fiction

Editeur : J’ai lu 

Prix : 7 euros 

Pages : 283 pages 

 

Résumé : 

Le mouton n’était pas mal, avec sa laine et ses bêlements plus vrais que nature les voisins n’y ont vu que du feu. Mais il arrive en fin de carrière : ses circuits fatigués ne maintiendront plus longtemps l’illusion de la vie. Il va falloir le remplacer. Pas par un autre simulacre, non, par un véritable animal. Deckard en rêve, seulement ce n’est pas avec les maigres primes que lui rapporte la chasse aux androïdes qu’il parviendra à mettre assez de côté. Holden, c’est lui qui récupère toujours les boulots les plus lucratifs normal, c’est le meilleur. Mais ce coup-ci, ça n’a pas suffi. Face aux Nexus-6 de dernière génération, même Holden s’est fait avoir. Alors, quand on propose à Deckard de reprendre la mission, il serre les dents et signe. De toute façon, qu’a-t-il à perdre ?
 
 
Mon avis : 
 
J’ai trouvé ce roman dans une boite à livres, je ne vous explique même pas le bonheur de le voir poser là, sous mes yeux. C’est un classique, il faut se l’avouer. 
 
Je l’ai lu pendant mes vacances, enfin lu c’est un bien grand mot. Comme vous le savez, je déteste abandonner un livre même quand je ne l’aime pas, c’est contre nature pour moi. En deux ans, je crois que ce livre est le second que j’abandonne… Les raisons ? 
 
1- Le style d’écriture ne permet pas d’accrocher à la lecture selon moi. J’avais le sentiment d’être dans la tête de l’auteur ou plutôt dans son fouillis. La lecture était flou, je n’ai pas compris, j’étais totalement perdue. 
2- J’ai trouvé l’histoire très plate comparé au film. Je n’ai pas l’impression d’avoir eu la même histoire sous les yeux et c’est bien dommage. 
3- Pour une fois, je dirais que le livre manque de description. C’est trop rapide et des interrogations me restent encore en tête….
 
Et vous, l’avez-vous lu ?
 

Laisser un commentaire