Hello les explorateurs littéraires. Je vous embarque avec moi aujourd’hui pour découvrir l’univers de Yannick Touratier, auteur de Noah Colo publié aux Editions Nouvelle Bibliothèque.

Comment vous est venue l’idée de ce livre et l’envie de l’écrire ?

Je ne sais pas comment m’est venu l’idée. Je pense qu’elle a toujours été là, et qu’elle a cherché son chemin pour être posé sur papier, ou plus précisément sur clavier. A partir du moment où j’ai commencé à l’écrire, l’histoire s’est raconté d’elle-même et je ne faisais que suivre les éléments.

Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire ce livre ?

J’ai depuis très longtemps l’envie d’écrire, mais j’avais toujours une excuse pour ne pas le faire : pas le temps, pas le talent, l’idée n’est pas top, etc… 

Mais on n’a qu’une vie, et le décès de quelqu’un que je connaissais depuis toujours me l’a rappelé brutalement et m’a mis face à cette vérité : je voulais écrire. Après cela, j’ai écrit mon roman sans m’arrêter. Je voulais absolument finir mon histoire avant d’être rattrapé par une nouvelle excuse. Du coup, j’ai écrit le premier jet en trois semaines. Bien sûr, après cela, je l’ai relu, réécris, et cela plusieurs fois… Depuis ce premier roman, j’ai continué à écrire, et j’y trouve beaucoup de plaisir.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur cet ouvrage ?

C’est l’histoire de Noah, un ado de 14 ans du Nord. C’est un collégien comme les autres, avec ses amis et ses loisirs. Sa vie est bien rôdée jusqu’au jour où son grand-père adoré décède. Cet évènement tragique va amener Noah vers des aventures qu’il n’aurait jamais pensé vivre un jour. 

Y’a-t-il des livres ou des personnalités qui vous ont inspiré dans votre travail, en tant qu’auteur ?

J’ai toujours aimé lire, et mes écrits s’inspirent de tous ces héros qui m’ont accompagné. Si je devais faire un parallèle entre Noah et mes lectures d’enfance, je le comparerais aux six compagnons ou au club des cinq. 

Quelle(s) difficulté(s) avez-vous rencontré pendant l’écriture de ce livre ? Comment les avez-vous surmontées ?

Pour ce livre en particulier, mes plus grandes difficultés ont été dans mon couple… en effet, je ne sais pas pourquoi, mais ma femme n’appréciait pas le bruit des touches à 3 heures du matin… allez comprendre. Après, la difficulté a été de retravailler, reretravailler, rereretravailler … jusqu’à un résultat qui satisfaisait. 

Quels ont été vos processus d’écriture, de l’idée à sa finalisation ? Combien de temps cela vous a-t-il pris ?

Aujourd’hui, j’ai complètement modifié ma façon de travailler. 

Je crée un plan prédécoupé en chapitres où j’essaye d’anticiper les différentes intrigues de l’histoire. Je m’impose un travail de préparation que je n’avais pas fait pour Noah. J’espère que ça m’aidera à gagner quelques relectures.

Quel a été le dernier livre pour lequel vous avez eu un coup de cœur ? Quels sont vos prochains projets ?

Le dernier livre que j’ai beaucoup apprécié est les nymphéas noirs de Michel Bussi. J’ai beaucoup aimé sa façon d’écrire et d’emmener le lecteur là où il le désirait.

Aujourd’hui, je suis sur plusieurs projets en même temps. 

J’ai écrit le scénario d’une bande dessinée qu’un ami dessine. Je m’essaye aussi au scénario avec un autre ami : une série avec plein d’histoires d’amour… Peut-être plus tard sur Netflix. J’ai commencé aussi un nouveau roman fantastique. Bref, je suis bien occupé.

Illustration envoyé par l'auteur Yanick Touratier

Et bien sûr, j’ai commencé le tome 2 de Noah Colo.

Quels conseils donneriez-vous à une personne qui souhaite écrire un livre ?

Sans hésiter : OSEZ ! Faites-vous confiance. Si votre histoire vous plaît, écrivez là. On est trop souvent nos pires juges.

Couverture de Noah Colo - Yannick Touratier

Découvrir Noah Colo

Lire mes avis littéraires

Un commentaire sur “Dans l’univers de Yannick Touratier”

Laisser un commentaire