Genre : Dystopie

Edition : Auto-édition

Prix : 15.72e

Pages : 472

Résumé :

Le duellisme judiciaire, ce n’est pas pour les femmes !
Il paraît… Mais Heza ne l’entend pas de cette oreille.
Bien décidée à retrouver sa sœur disparue, elle intègre l’Institut et son dangereux cursus de duellisme.
Mais son anonymat s’étiole dès passée la lourde grille de l’enceinte.
Qui est-elle ? Et qui cherche à la tuer ? 

Suite à la Collision avec la dimension des Faes, les humains se retrouvent cloitrés dans de gigantesques Forts. Les barons et les Familles de nobles, jouissant de la protection des pyromances, sorcières aux grands pouvoirs, contrôlent les villes fortifiées. Le reste des habitants, lui, est devenu esclave de ses crédits. Littéralement. 
Principale distraction pour cette malheureuse population : les duels judiciaires.

Comment une jeune fille, pleine de rêves et d’espoir, peut-elle se hisser à la tête du royaume et devenir, au fil des années et des trahisons, le despote le plus haï de mémoire d’homme ?

Mon avis :

Duel est l’un de ces romans trésors ! Ceux qui ne lisent pas d’auto-édités et bien vous avez tords, je tiens ici l’un des meilleurs romans que j’ai pu lire depuis bien longtemps. Amoureuse de dystopie depuis très longtemps, j’attendais impatiemment de lire ce roman !

L’univers de Duel est un parfait mélange entre dystopie/post-apocalypse (à cause des planètes rendues inhabitables) et Fantasy/fantastique (humains vs faes) . Les humains, sortis vaincus de ce conflit, se terrent dans leurs forts et tentent de survivre d’une part contre les Faes et second point, les conditions de vies. En dehors de leur système de différenciation sociale par les couleurs, ces hommes ont aussi mis en place une justice spécifique ! Spéciale mais spécifique !Lorsqu’il y a litige, on choisi un champion, et un duel permet de déterminer le verdict final. La justice est donc devenue un véritable show suivi et surtout, la justice s’achète dans un sens. Il suffit d’avoir un bon duelliste. Cet univers ne cesse de se complexifier tout au long du roman.

On veut en savoir toujours plus sur l’univers de ce livre. Je me suis totalement imprégnée de l’histoire et des personnages. Tenant la plupart des éléments entre nos mains, on comprend, on aime et on vit cette histoire ! J’attends tellement la suite pour avoir toutes les réponses à mes interrogations ! Et je peux vous dire que j’ai hâte !!

L’intrigue est surprenante, je me demande comment tout cela a pu tourner dans la tête de notre auteur. Le prologue nous entraîne au coeur d’un face à face qui se déroule bien des années après les événements de ce premier tome. Une folle envie dévorante de me plonger dans ce récit pour obtenir des réponses ! L’héroïne semble être une personne très obscure. Avoir entraperçu son funeste destin, a contribué a l’addiction que j’ai eu pour ce roman ! Je voulais avoir les détails de ce changement.

 
Pour revenir sur les principaux protagonistes, Heza est une jeune fille qui n’a pas froid aux yeux ! Elle n’hésite pas, pour atteindre son but, à intégrer un cursus uniquement composé d’hommes et à supporter les remarques qui vont avec. Sous sa carapace, elle cache un grand coeur tendre ! Une héroïne attachante à souhait. Moran est un personnage très sympathique et très protecteur et mystérieux ! Ce sont mes deux personnages favoris pour tout vous dire.

! Quant au meilleur ami de l’héroïne, Ajit, son côté ultra protecteur et dragueur m’a tellement agacée que je n’ai pas accrochée à son personnage. Cependant, malgré son sale caractère, j’ai parfois réussi à le cmoprendre sans pour autant l’apprécié !
Je tiens à souligner l’écriture simple, fluide et très soignée de Maelle B grâce à laquelle j’ai passé un agréable moment de lecture !

Conclusion :

Fans de dystopie, je vous conseille celle-ci, qui se marie parfaitement au monde fantastique ! Hâte de découvrir la suite !

Note : 5/5

Un commentaire sur “Duel tome 1 : Des braises sous la cendre (Maëlle D.)”

Laisser un commentaire